Croire en ses rêves

14 mars 2016

Photo_de_presse_Renee_Wilkin_Credit_Anouk_Lessard1

Elle voulait que la chaise de Marc Dupré se retourne; elle fait maintenant la première partie de ses spectacles. Elle voulait vivre de sa musique; on l’entend maintenant sur toutes les radios de la province. Qui sait ce qui attend encore Renee Wilkin, qui rêve maintenant d’une carrière internationale.

Dès son plus jeune âge, Renee s’initie à la musique avec le violon. À neuf ans, le suicide de son père l’amène toutefois à délaisser cet instrument pour se tourner vers le chant, qui lui donne le courage d’affronter cette dure épreuve. Elle est en effet convaincue que d’où il est, son père l’entend chanter.

Une fois l’école secondaire terminée, Renee hésite : musique ou mathématiques? La passion l’emporte finalement sur la raison, et elle décide de se lancer sur le marché artistique québécois.

Une occasion inespérée

Quand l’aventure de La Voix se présente, Renee est enceinte de son deuxième enfant. Déjà maman du petit Eli, elle donne naissance à Marcus juste avant l’étape des émissions en direct. Malgré ses obligations familiales, elle ne veut surtout pas laisser passer cette chance de se faire connaître du grand public. « Je réussis bien à concilier les deux. Mon conjoint est très présent, il m’aide beaucoup. »

C’est aussi sur le plateau de l’émission qu’elle fait connaissance avec Marc Dupré, un homme de parole qui s’investit beaucoup dans la carrière de ses protégés, à l’image de son défunt beau-père René Angélil. Ce qu’elle retient le plus de sa rencontre avec Marc Dupré? « Il m’a donné plein de bons conseils, mais ce qui m’a le plus marquée, c’est de voir que Marc, encore aujourd’hui, est nerveux avant chaque spectacle et donne toujours le meilleur de lui-même. Il ne prend jamais rien pour acquis, et c’est ce qui fait que le public est toujours surpris et le sent accessible. » Elle compte suivre son exemple, maintenant que sa carrière solo prend de l’ampleur.

Un premier album surprenant

Avec son album L’amour, la guerre, Renee Wilkin a conquis aussi bien le public que les stations de radio. Certains ont comparé sa voix à celle d’Adele, d’autres ont salué ses talents d’auteure-compositrice. La chanson Stronger, qu’elle a écrite pour son père, la rend particulièrement fière. « C’est un message de force et d’espoir. Oui, c’est dur de perdre un être cher, mais j’ai décidé de vivre pleinement pour moi et pour lui. »

Renee part en tournée un peu partout au Québec avec L’amour, la guerre. Elle promet un spectacle à la fois énergique et touchant. Adele n’a qu’à bien se tenir!

En rafale

Votre chanteur préféré : Stevie Wonder. Je l’ai vu trois fois en spectacle et j’aime beaucoup ce qu’il fait. Ç’a l’air tellement facile quand il chante.

La chanson qui vous fait danser : Uptown Funk de Mark Ronson et Bruno Mars.

La chanson qui vous fait pleurer : Vole de Céline Dion. J’ai découvert cette chanson alors qu’une de mes jeunes cousines venait de décéder. J’ai tout de suite associé la chanson à cet événement et j’ai beaucoup de difficulté à l’écouter depuis.

Le meilleur spectacle que vous ayez vu : Sam Smith. J’ai été vraiment impressionnée par ce spectacle très épuré, simple et touchant. Et il chante tellement bien!

- Joannie Langlois

Photographie: Anouk Lessard

Commentaires

commentaires