De caddy à directeur général

13 juin 2013

Au golf comme dans plusieurs autres domaines, il faut souvent commencer au bas de l’échelle avant d’aller jouer dans la cour des grands. Avant de devenir directeur général du prestigieux Club de golf Royal Québec, Mario Bouchard a su faire ses preuves et gravir bien des échelons. Parcours d’un homme pour qui le golf n’a plus aucun secret.

La carrière de Mario a commencé alors qu’il était encore tout jeune. Caddy au Club de golf Royal Québec, il s’occupait de laver les bâtons, de ranger les voitures motorisées et de ramasser les balles de pratique. Par la suite, de 1984 à 1989, il a occupé le poste d’assistant-professionnel, toujours au Royal Québec. L’année suivante, une opportunité en or se présente et il devient professionnel de golf au club Le Grand Portneuf. Il a occupé ce poste pendant 22 ans avant d’en obtenir un encore plus élevé, soit celui de directeur général du Royal Québec en octobre 2011. De retour au club qui lui a donné sa toute première chance, il s’occupe aujourd’hui de la gestion du club, tant en ce qui a trait aux terrains qu’à la restauration et à l’ensemble des activités qui y sont offertes. Il a également à sa charge différents directeurs de service. « Dans chacun des départements au Royal Québec il y a un responsable, dont un surintendant qui s’occupe des parcours et qui a sous sa supervision une trentaine d’employés, explique Mario. Une directrice de la restauration, un chef exécutif, un professionnel de golf et un contremaître complètent l’équipe de cadres. Environ 125 employés sont supervisés par ceux-ci. « Mon rôle à moi dans tout ça, c’est de chapeauter ces gens afin d’assurer la cohésion et la qualité du service au sein du club. » Il y a donc toute une équipe derrière le succès du Royal Québec. Mario a toujours adoré travailler et il le fait d’abord et avant tout en pensant au client. D’ailleurs, au Royal Québec, l’accent est vraiment mis sur le membre. C’est lui qui est au cœur de toutes les décisions.


Une formule gagnante

Le Royal Québec, situé à Boischatel tout près des chutes Montmorency, est aujourd’hui composé de 1 000 membres. Il compte 36 trous et est l’un des clubs les plus vieux en Amérique. « Ce qui distingue le Royal Québec, nous dit Mario, c’est la tradition. C’est un club qui existe depuis 1874. L’an prochain, le club fêtera ses 140 ans. » Un club qui ne date donc pas d’hier, mais qui a su se renouveler et multiplier ses membres. La qualité des terrains, la beauté du site et la qualité des services offerts en font un club très prestigieux.


Mario Bouchard a passé une bonne partie de sa vie sur les terrains de golf. Étonnamment, quand il était jeune, aucun membre de sa famille ne pratiquait ce sport. C’est un ami qui lui avait fait essayer, un bon matin, et Mario avait tout de suite eu la piqûre. Heureusement qu’il ne pleuvait pas ce matin-là, car qui sait ce que Mario serait devenu!

- Joannie Langlois

Photographies : Michel Roy – Digital Direct

Commentaires

commentaires