Du potentiel à coup sûr

17 septembre 2014

Après avoir fait partie du programme Sport-Études Baseball de l’école Cardinal-Roy pendant cinq ans, le jeune Philippe Berthiaume, 18 ans, voit ses efforts récompensés. Récipiendaire d’une bourse d’études, il part étudier au Seminole State College d’Oklahoma, où il joindra l’équipe des Trojans. C’est certainement le début d’une belle carrière pour ce jeune joueur déterminé et talentueux. Bonsoir, il est parti!

Le voltigeur de Charlesbourg quitte la Ligue de baseball junior élite du Québec pour un nouveau défi. « Étudier aux États-Unis a toujours été un rêve pour moi », nous dit-il. En espérant être repêché par une université du pays, il profitera de son passage au collège pour perfectionner sa technique et son anglais.

Inscrit en business au collège et dans l’équipe de baseball, il sait que les prochains mois seront exigeants. « Je m’attends à quelque chose d’extrêmement difficile, avoue-t-il. C’est très exigeant physiquement. Il y a beaucoup d’entraînements, mais je vais travailler fort et donner tout ce que j’ai pour que ça se passe bien. » Heureusement, il ne part pas seul pour cette grande aventure. Deux amis avec qui il a joué dans l’équipe des Ailes du Québec s’envolent également vers Oklahoma.

Premier but : l’université

Philippe a consacré une bonne partie de sa vie au baseball. Les entraînements ont occupé le plus clair de son temps et il a toujours fait attention à son alimentation et à son hygiène de vie. Tout cela en gardant son objectif en tête : joindre les rangs d’une grande université américaine. La Florida State University l’intéresse particulièrement, mais « pratiquement chaque État a une université reconnue en baseball », nous dit-il. Le choix est donc grand, mais les coûts d’inscription sont astronomiques. Philippe espère donc pouvoir compter sur une nouvelle bourse une fois ses études au collège terminées.

Du monde dans les estrades

La famille de Philippe a toujours suivi sa carrière de près. Sa mère et ses deux frères sont toujours là pour l’encourager à aller jusqu’au bout. Ce sont d’ailleurs ses grands frères qui lui ont transmis la piqûre du baseball alors qu’il n’avait que huit ans. En effet, ils ont eux aussi joué dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Puis des joueurs qui ont fait le programme Sport-études avant lui et qui sont partis étudier aux États-Unis lui ont donné envie d’en faire autant.

La ligue majeure

Philippe ne met pas de côté la possibilité de joindre éventuellement la Ligue majeure de baseball, mais, pour l’instant, il se concentre sur ses ambitions universitaires. Comme rêver n’a jamais fait de mal à personne, on lui demande quelle équipe professionnelle il aimerait joindre. Il n’hésite pas bien longtemps : « Les Yankees de New York. Pour la renommée et l’histoire de l’équipe. » D’autant plus que ses deux joueurs fétiches, Derek Jeter et Russell Martin, ont revêtu l’uniforme des Yankees.

Avec le potentiel et la détermination qui l’habitent, Philippe Berthiaume est voué à une carrière prometteuse. Qui sait, peut-être est-il le prochain Russell Martin qui a, lui aussi, grandi dans la province de Québec!

- Joannie Langlois

Photographies: Pascal Duchesne

Commentaires

commentaires