Échanges au féminin

26 novembre 2015

JBoudreault4_CR_StudioIV

On l’a vue au petit écran dans Pas si bête que ça, Deux filles le matin, Sucré Salé et dans le quizz Duo, plus récemment. À la radio, on a pu l’entendre aux côtés de Peter MacLeod, Jean-René Dufort, Martin Petit et Véronique Cloutier dans Les midis de Véro. Curieusement, animer à la radio lui a permis d’écouter les femmes et de les entendre… Bienvenue dans le monde de Josée Boudreault, animatrice, conférencière et auteure.

Souriante, chaleureuse et totalement vraie : Josée Boudreault semble avoir une grande propension au bonheur, et ça se sent tout de suite. Cela remonte à l’enfance, paraît-il. « J’étais une enfant vive et très heureuse, qui sifflait et chantait tout le temps. Une petite fille remplie d’amour, dans une famille remplie d’amour, et c’est ce qui a fait de moi ce que je suis. » À l’adolescence, la communicatrice se pointait déjà : « J’étais une fille impliquée, dynamique, très sportive. J’ai été présidente de ma polyvalente. »

Aujourd’hui, riche d’une carrière de 26 ans dans les médias, en plus de tendre le micro aux autres dans son rôle d’animatrice, Josée Boudreault le prend elle-même pour parler aux femmes, à travers des conférences et des livres très populaires. Qu’est-ce qui l’a amenée à faire ce choix? « L’évolution, la confiance, la crédibilité. J’ai 46 ans et j’ai eu une vie bien remplie. Plus de joies que de peine. Des épreuves, on en vit tous, mais c’est notre façon de les traverser qui nous forge. Dans Les midis de Véro, entre autres, on m’a donné la chance de parler de mes valeurs, et j’ai reçu des courriels positifs sur ma façon de voir la vie, de parler du bonheur. Tout ça m’a donné confiance en ma façon de communiquer. »

Ce nouvel élan dans sa carrière lui est aussi venu de la volonté de ne « plus dépendre de la radio et de la télé et d’être autonome ». Dans le mouvement qu’elle a amorcé avec l’écriture et les conférences, Josée sent qu’elle peut redonner un peu de ce qu’elle a reçu, au fil du temps, dans son métier. « C’est une grosse roue où je me sens utile, et tellement bien. »

Dans son dernier livre, Sois ta meilleure amie, encore plus!, l’animatrice parle des poignées de porte qui se présentent à nous, comme autant d’occasions, et qu’on craint de tourner. Elle-même, par contre, ose ouvrir sans pudeur la porte de son cœur, de sa maison et de sa vie, prêtant ainsi le flanc aux inévitables critiques. « J’ai toujours bâti ma carrière sur l’authenticité. J’aime mieux être détestée pour ce que je suis que d’être aimée pour ce que je ne suis pas. Se sentir utile, c’est aussi prendre des risques pour rejoindre d’autres personnes. »

Ma liste à moi

Lorsque son contrat de radio n’a pas été renouvelé, dans la dernière année, Josée est restée zen : « Je savais qu’il y aurait autre chose. » De fait, elle coanime cet automne l’émission Ma liste à moi avec Christine Michaud (diffusée le samedi à 12 h 30 sur les ondes de TVA), dans laquelle des vedettes expriment leurs rêves et leurs envies. « On leur demande de dresser une liste de dix souhaits et on en discute ensuite. C’est vraiment beau de découvrir les valeurs des gens à l’état brut. »

Dans la préface du dernier livre de Josée Boudreault, Véronique Cloutier la décrit comme « une femme qui fait enfin au quotidien ce qu’elle fait de mieux : du bien ». Comme une meilleure amie…

JBoudreault3_CR_StudioIV

Dans ses conférences et dans ses livres, Sois ta meilleure amie, paru en 2014, et Sois ta meilleure amie, encore plus!, publié à l’automne 2015, Josée Boudreault invite, sans prétention, les femmes de 20 à 80 ans à porter un regard empathique et affectueux sur elles-mêmes et à atteindre un meilleur équilibre dans les multiples facettes de leur vie, par un mode de vie sain et des pensées constructives. Sur un ton léger et intimiste, elle se confie en toute sincérité et présente de petits trucs simples.

- Sylvie Lamothe

Photographie: Studio IV

Commentaires

commentaires