La Québécoise qui rayonne à The Voice

14 mars 2016

Gabriella-5-officielle-mention-J-C-LAbarre-@-spin

Les quatre juges de l’émission française, Garou, Mika, Zazie et Florent Pagny, la voulaient dans leur équipe. C’est en promenant son archet sur l’air de Happy Ending que Gabriella a indiqué aux 7,3 millions de téléspectateurs son désir de poursuivre l’aventure avec Mika. La jeune femme de 22 ans, originaire de Saint-Basile-le-Grand, vit présentement un rêve.

Son interprétation de la chanson The Scientist de Coldplay lors des auditions à l’aveugle a été visionnée 5 millions de fois sur YouTube. La chaîne de télévision TF1 a toutefois exigé que la vidéo soit retirée, pour une question de droits de diffusion. N’empêche, cette vidéo virale a fait connaître Gabriella au Brésil, au Mexique, en Malaisie et un peu partout en Europe. Les bons commentaires ont fusé de partout.

Et dire que Gabriella est passée à un cheveu de ne pas s’inscrire à The Voice. Elle n’avait pas prévu le faire, mais un chercheur de talents pour l’émission l’a remarquée lors d’un concert en France et lui a suggéré de se présenter aux auditions. Celle qui avait déjà un album à son actif a longtemps hésité, car elle ne voulait pas perdre le public qu’elle avait mis tant d’efforts à séduire. « Si aucun juge ne s’était retourné lors de mon audition à l’aveugle, j’aurais eu l’air d’une folle! Mais finalement, ç’a été la plus belle expérience de ma vie. Et l’audition a donné un regain de popularité à mon album. » Son passage à The Voice a non seulement eu un effet bénéfique sur ses ventes d’album et de billets de concerts, mais aussi sur les demandes d’entrevues et de prestations. Gabriella sera d’ailleurs en tournée un peu partout au Québec au cours des prochains mois.

Pas compétitive du tout

La jeune artiste ne tient pas à suivre l’émission lorsqu’elle est chez elle, au Québec. Elle ne veut pas se comparer aux autres candidats, car elle voit la musique comme une communion bien plus qu’une compétition. Elle redoute donc la prochaine étape, celle des duels, car elle est convaincue qu’elle tissera des liens avec son adversaire et que, peu importe l’issue du duel, l’élimination sera difficile à vivre.

Tous les candidats ont certainement beaucoup de talent, mais Gabriella peut compter sur un atout majeur : son violon. « Le violon est synonyme de discipline. C’est un instrument qui ressort du lot, alors c’est certain que j’aimerais l’exploiter dans l’émission. Si j’ai à interpréter une chanson rock, je pourrais utiliser une pédale de distorsion. On peut explorer plusieurs univers avec le violon. » Gabriella est également familière avec la guitare et le piano, mais elle compte mettre l’accent sur le violon dans le cadre de l’émission, pour en faire sa carte de visite.

Gabriella-4-officielle-mention-J-C-LAbarre-@-spin

Une Française d’adoption

Le public de The Voice identifie Gabriella comme la Québécoise de l’émission, et c’est tout à son avantage. « Les Français adorent les Québécois! Au début, je faisais attention à ma diction, mais ils me faisaient recommencer parce que je n’avais pas assez l’accent québécois! J’ai donc pu rester authentique, mais j’ai quand même dû apprendre le verlan, parce que guedin, relou et chelou, ça ne voulait rien dire pour moi! » Vivre dans ses valises, entre le Québec et la France, est le meilleur des mondes pour Gabriella. Elle souhaite vraiment s’imprégner de la culture française, et c’est une des raisons pour lesquelles elle a penché pour Mika plutôt que Garou, « quoique Mika est d’origine anglo-libanaise! ». Le fait que Mika soit auteur-compositeur-interprète, tout comme elle, a également pesé gros dans la balance.

Gabriella a eu l’occasion de passer du temps avec son bon ami Olivier Dion en France. Celui avec qui elle a uni sa voix pour la chanson Sorrow, sur l’album The Story of Oak, connaît énormément de succès en Europe, lui qui s’est rendu en finale de l’émission Danse avec les stars et qui prendra bientôt part à la comédie musicale Les 3 Mousquetaires. Après s’être connus au Québec par l’entremise du réalisateur de leurs albums respectifs, les deux amis se sont retrouvés en France, le hasard faisant parfois bien les choses.

Avec son timbre de voix à la Alanis Morissette, Gabriella a énormément de potentiel pour réussir dans ce métier qui la passionne depuis son plus jeune âge. The Voice est sans doute le meilleur tremplin pour la faire connaître du grand public. Les 17 heures angoissantes qu’il lui aura fallu attendre dans les studios de TF1, avant de passer son audition à l’aveugle, en auront valu la peine!

Pour suivre Gabriella : gabriella.mu

- Joannie Langlois

Photographie: J-C Labarre

Commentaires

commentaires