La Ronde – Le plus gros joujou au monde

9 juillet 2014

Construite en 1967 à l’occasion de l’Exposition universelle de Montréal, La Ronde est aujourd’hui le plus important parc d’attractions de tout l’Est du Canada. Elle a bien changé depuis : les manèges se sont multipliés et les sensations y sont beaucoup plus fortes qu’à ses débuts. Mais la raison d’être du parc reste la même : du plaisir pour tous les âges durant tout l’été!

À son inauguration, en 1967, La Ronde ne comptait que quelques manèges, dont certains encore en fonction aujourd’hui. L’incontournable carrousel, le Tchou-Tchou et La marche du mille-pattes faisaient déjà le bonheur des tout-petits à l’époque. Bien sûr, la Grande Roue et les arcades, où s’empilaient les toutous, étaient également présentes sur le site. La fameuse Pitoune de La Ronde a éclaboussé bien des visiteurs depuis 1967! Un monorail qui surplombait l’île Sainte-Hélène permettait même d’admirer la belle ville de Montréal de haut.

La fin du parc Belmont

La Ronde n’a pas été le premier parc d’attractions à Montréal. En effet, bien avant l’inauguration de La Ronde, le parc Belmont a ouvert ses portes en 1923. Situé à Cartierville, au nord-ouest de la métropole, en bordure de la rivière des Prairies, c’était le lieu par excellence pour les amateurs de manèges. La maison hantée était particulièrement courue, et les gens se déplaçaient pour entendre le fameux rire de la reine du parc Belmont. Les archives de Radio-Canada rapportent qu’à l’époque, l’entrée pour un adulte coûtait dix cents et pour un enfant, seulement cinq cents!

Par contre, l’arrivée de La Ronde en 1967 a été un coup dur pour le parc Belmont, qui a vu son taux d’achalandage diminuer considérablement. De surcroît, en 1979, deux enfants se sont blessés dans l’incident du manège Paratrooper, et la police soupçonnait le parc de tenir des jeux d’adresse illégaux. Le parc Belmont a néanmoins réussi à subsister quelques années, jusqu’à la fin de l’été 1983. Aujourd’hui, des condos ont remplacé le carrousel, la maison hantée et les kiosques de barbe à papa.

L’expansion de La Ronde

Année après année, La Ronde a su se renouveler en inaugurant de nouveaux manèges. En 1984, une nouvelle Grande Roue de 45 mètres pouvant accueillir 240 personnes a été construite. L’année suivante, La Ronde prit un virage extrême avec la construction du Monstre, la plus haute montagne russe en bois au monde. C’était une première en matière de sensations fortes au Québec, et son succès se fait encore sentir aujourd’hui. En 1988, le parc d’attractions accueillit le célèbre bateau pirate. Le Condor, manège qui s’élève à la hauteur du vol de l’oiseau du même nom, a quant à lui vu le jour en 1990. Le Vampire, certainement l’un des manèges les plus forts en émotions de tout le site, s’est jointau lot en 2002. À ces classiques s’ajoutèrent encore Le Goliath, Le Boomerang, Le Cobra et plusieurs autres.

Aujourd’hui, La Ronde compte plus de 40 manèges et attractions pour tous les goûts. C’est un incontournable au Québec, et même au Canada, et il serait très peu probable que l’on réussisse à la détrôner pour y construire des condos!

- Joannie Langlois

Commentaires

commentaires