Laisser parler la musique

13 juin 2016

« Parler de moi n’est pas dans ma nature », entonne le chanteur dans son dernier succès, Karim et le loup. On ne peut qu’être d’accord avec cet énoncé quand on le rencontre en entrevue. Pourtant, quand vient le temps d’écrire ses chansons, Karim Ouellet est un livre ouvert.

Karim Ouellet - Marc Montplaisir3

Né à Dakar, au Sénégal, Karim Ouellet est adopté par un couple québécois alors qu’il est bébé. Le métier de son père, diplomate, l’amène à passer son enfance entre le Québec, l’Europe et l’Afrique. Cela explique peut-être pourquoi il ne voit aucun inconvénient à vivre dans ses valises entre Montréal et Québec, où il habite, depuis dix ans.

Vers l’âge de douze ans, Karim commence à gratter la guitare, à pousser la note et à écrire des chansons. Il sort son premier album, Plume, en 2011, mais c’est Fox, paru un an plus tard, qui le fait connaître. D’ailleurs, ses chansons L’amour, Marie-Jo et Fox jouent encore beaucoup à la radio. Même s’il avoue ne jamais écouter la radio, il sait tout de même que Karim et le loup, le premier extrait de son plus récent album, Trente, est un succès.

Mélanger les genres

Karim refuse de se limiter à un seul style de musique. Trente – un heureux mélange d’electro, de hip-hop, de folk, d’indie rock, de reggae et de dancehall – en est un bel exemple. Le jeune homme ne se contente pas non plus de jouer d’un seul instrument de musique. Sur l’album, il alterne la guitare, la flûte traversière, la batterie et le piano. « En studio, je peux jouer de n’importe quel instrument parce que si je me trompe, je recommence, mais sur scène, je joue seulement de la guitare, l’instrument que je maîtrise à 100 %. »

Karim est très exigeant envers lui-même quand vient le temps d’entrer en studio. « La moitié des chansons de mon dernier album étaient déjà écrites, mais je ne les aimais plus, alors je les ai toutes réécrites. » Karim aurait de la difficulté à travailler avec une grosse équipe. C’est pourquoi ils sont seulement deux à avoir travaillé sur l’album, lui et Claude Bégin, son complice de toujours.

cover-karim-ouellet-trente

Retrouver le public français

La musique de Karim Ouellet compte de nombreux adeptes de l’autre côté de l’océan. Le chanteur prévoit donc y lancer une version légèrement modifiée de l’album Trente et y donner quelques spectacles d’ici la fin de l’année.

Jouer en première partie de Stromae a sans aucun doute contribué à son succès en Europe. Après la prestation de Karim en première partie de son spectacle du festival Montréal en lumière, en 2012, Stromae l’a invité à partir en tournée avec lui. Une expérience que Karim n’est pas prêt d’oublier.

Cet été, Karim prendra part à différents festivals. Pour connaître ses dates de spectacle, visitez le www.karimouellet.ca.

Trois chansons que Karim écoute en boucle ces temps-ci :

  • Love Train de The O’Jays
  • Mine de Lil’ Kim
  • D.A.N.C.E. de Justice

- Joannie Langlois

Photographie: Marc Montplaisir

Commentaires

commentaires