Le pouvoir infini du jeu

14 mars 2016

sn2_ep18_348_crédit_Bertrand Calmeau

Quand on lui a annoncé qu’il allait interpréter un caïd, chef d’un gang criminel d’homosexuels, appelé le East Gay Gang, Hugo Dubé n’y croyait pas. « Mais comment peut-on, d’abord et avant tout, imaginer un tel personnage? », s’est-il demandé. C’est pourtant le fruit des histoires rocambolesques de Jean-François Rivard et François Létourneau, qui n’ont pas ménagé les rebondissements – aussi inattendus qu’hilarants – dans cette deuxième saison de Série noire, encore plus insolite que la première.

Le désormais célèbre Clodio Brodeur est devenu l’un des piliers de l’histoire du Marc Arcand World… En prison depuis l’épisode de l’explosion de dildos perpétrée par le East Gay Gang, il fait un Pablo Escobar de lui-même en continuant de contrôler son organisation, directement de sa cellule.

Un rôle complexe

« Si j’avais eu à auditionner pour ce rôle, je ne l’aurais pas eu. C’est un personnage complexe, et souvent Jean-François [Rivard] me recentre en me disant que je suis trop gai, trop violent ou trop cliché », raconte le comédien, en admettant que l’offre de ce rôle a été surprenante, après ses apparitions dans Providence, Ruptures, 30 vies et Ramdam, entre autres. « On m’a dit dernièrement qu’après avoir joué ce genre de rôle, je pourrai tout jouer! »

Pour incarner ce personnage « à plusieurs couches », Hugo Dubé raconte avoir visionné des dizaines de films « étranges », en plus de s’être promené dans certains recoins de la rue Sainte-Catherine. « À certains moments de la journée, selon les endroits, tu peux croiser des regards étranges! », lance-t-il.

Acteur et conférencier

Homme de théâtre, acteur au petit et au grand écran, amateur de musique, mais également conférencier : Hugo Dubé monte sur les planches, à l’occasion, pour parler de créativité.

« Je ne raconte pas ma vie, je veux davantage amener les gens à comprendre, à douter, à poser des questions, à créer et à innover dans leur vie, explique-t-il. J’ai bien du fun, c’est comme du théâtre pour moi », mentionne celui qui donne des conférences depuis quelques années déjà.

Bientôt au cinéma

Au printemps dernier, Hugo Dubé a prêté ses talents d’acteur au film français La nouvelle vie de Paul Sneijder, une adaptation cinématographique d’un roman de Jean-Paul Dubois, aux côtés de Thierry Lhermitte. « C’est un rôle assez capoté, celui d’un psychologue un peu bizarre », s’est-il contenté de dévoiler. Le film, qui met aussi en vedette Pierre Curzi, Guillaume Cyr et Alexa-Jeanne Dubé, devrait prendre l’affiche à l’automne 2016.

Dans le iPod d’Hugo Dubé

Bob Mould – Circles

Alain Bashung – La nuit je mens

Rolling Stones – l’album Sympathy For The Devil. « Je l’écoute au moins une fois par semaine! »

- Elisa Cloutier

Photographie: Bertrand Calmeau

Commentaires

commentaires