Le visionnaire derrière l’expansion de Chocolats Favoris

17 juin 2015

CHOCOLAT_FAVORIS-9848

Depuis son acquisition par Dominique Brown en 2012, Chocolats Favoris a connu une croissance fulgurante. Dès la première année, les ventes ont augmenté de 95 %, et l’entreprise a vu son chiffre d’affaires doubler en 2013 et en 2014. Le secret? Un concept unique, un produit de qualité et des projets plein la tête!

Sept nouvelles succursales ont vu le jour depuis l’acquisition de Chocolats Favoris par Dominique Brown, il y a trois ans, et trois autres ont ouvert ce mois-ci (Drummondville, Gatineau et Repentigny). À cela s’ajoutent d’autres ouvertures prévues à Laval et sur l’île de Montréal. La prochaine étape : prendre de l’expansion ailleurs au Canada l’an prochain, avant de percer le marché international en 2017. « L’affichage de nos produits s’adresse à des francophones, souligne Dominique Brown. Il faut donc retravailler ça pour le Canada anglais. Certains produits devront également être adaptés. Par exemple, en ce moment, le chocolat au pouding chômeur est très populaire, mais c’est un dessert typiquement québécois. Le produit ne dirait rien aux Canadiens anglais. » Le président de Chocolats Favoris tient toutefois à garder le nom intact, surtout que, « dans le domaine du chocolat, le français est associé à la qualité ».

Plus de succursales, mêmes bons produits

Aux yeux de certains, une entreprise qui connaît une aussi forte croissance perd nécessairement en qualité. « C’est complètement faux, lance Dominique. On n’a jamais fait du chocolat de meilleure qualité qu’en ce moment. L’expansion nous a justement donné les moyens d’équiper nos chocolateries des meilleurs outils et ingrédients. Toutes nos bouchées de chocolat sont encore faites à la main et vont continuer de l’être. » Dominique Brown voit plutôt l’expansion de l’entreprise comme une occasion de l’améliorer. Le meilleur exemple en est son investissement de 3,6 millions de dollars dans la construction d’une fabrique de 32 000 pieds carrés consacrée aux activités d’administration, de production et de distribution.

L’objectif ultime de Dominique Brown est de créer une multinationale du chocolat. Il vise un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars d’ici 2020, rien de moins! Le projet peut sembler ambitieux, mais rien n’est impossible pour cet entrepreneur, qui a fondé l’entreprise de jeux vidéo Beenox, une référence dans le domaine.

Une heureuse collaboration

Gino Chouinard a approché l’équipe de Chocolats Favoris parce qu’il ne trouvait pas d’endroit où manger une bonne crème glacée à Boucherville, avec ses deux enfants. À l’époque où il animait Salut, Bonjour! Week-end, Gino était un habitué du Chocolats Favoris de Lévis. Il a donc fait part de son désir d’ouvrir une succursale à Boucherville à Dominique Brown, qui n’a cependant pas accepté tout de suite. « Je voulais m’assurer qu’il le faisait pour les bonnes raisons, nous dit Dominique. D’abord et avant tout, ce qui est important, c’est l’expérience client, et ça, ça prend des gens passionnés qui veulent ouvrir un Chocolats Favoris pour donner du bonheur aux gens. Je voulais m’assurer que ce n’était pas juste une lubie d’artiste. » Et Gino Chouinard s’est avéré être un associé en or, tant par son dévouement que par son enthousiasme.

Parmi toutes ses réalisations professionnelles, celle dont Dominique Brown est le plus fier est certainement d’avoir créé près de mille emplois. « C’est très valorisant. Quand tu crées un emploi, tu as un impact tellement important sur la vie de quelqu’un. Je n’ai que 36 ans, j’ai bien l’intention de continuer à en créer. » Quelle belle inspiration pour tous les jeunes entrepreneurs d’ici!

- Joannie Langlois

Photographie: Stéphanie de la Ronde

Commentaires

commentaires