L’équilibre retrouvé

16 juin 2016

L’automne dernier, Florence K lançait Buena Vida, un récit autobiographique dans lequel elle révélait avoir vécu un épisode de dépression majeure. Aujourd’hui, plus en forme que jamais, la chanteuse nous revient avec un magnifique album de duos avec Matt Dusk, une participation au Festival international de jazz de Montréal et une tournée de spectacles inspirée de son livre.

FlorenceK_0634_High-Crédit-Krissi Campbell

Elle arrive bronzée et souriante d’un récent séjour en Floride. J’ai peine à croire qu’il y a quatre ans à peine, cette jeune femme à l’énergie contagieuse a été internée dans un hôpital psychiatrique pour dépression majeure. Heureusement, tout cela semble derrière elle aujourd’hui. Grâce à la médication, bien sûr, mais aussi au yoga, à une thérapie et à l’écriture d’un livre qui a agi comme un véritable exutoire. « J’avais besoin de recul pour parler de ce qui m’était arrivé. Mais quand j’ai pris la décision l’an dernier d’écrire Buena Vida [éd. Libre Expression], tout s’est passé très vite. » Les causes de cette maladie sont multiples et la chanteuse sait qu’il y a une tendance à la dépression dans sa famille, et même qu’il y a eu des suicides. Pour mettre un terme aux schémas de pensée qui provoquaient son anxiété et casser certains patterns, elle a entrepris des études en psychologie parallèlement à sa thérapie.

Il faut dire que Florence est curieuse de tout ce qui touche de près ou de loin à l’être humain, à ses comportements individuels et sociaux. « Mieux comprendre le cerveau humain m’aide dans tous les domaines de ma vie. » Cette boulimique de savoir a aussi obtenu un diplôme pour être professeure de yoga. Même si actuellement son emploi du temps ne lui permet pas de l’enseigner, elle continue de le pratiquer. Dès qu’elle a un peu de temps, Florence aime aussi se plonger dans un livre. « À 40 ans, j’aimerais bien retourner étudier en littérature! », lance-t-elle en riant.

Musicienne et chanteuse

Pour l’heure, la musique a repris toute sa place dans la vie de la compositrice-interprète. Et désormais, celle qui ne se considérait pas comme une chanteuse, mais plutôt comme une musicienne, accepte ce statut avec bonheur. Sur son dernier album, Quiet Nights, Florence n’a d’ailleurs composé aucune chanson. En duo avec le crooner canadien Matt Dusk, elle y montre son talent d’interprète, reprenant de grands classiques tels que Something Stupid (Sinatra), Your Kiss Is on My List (Hall & Oates) ou You Are the Sunshine of My Life (Stevie Wonder). « La première fois que j’ai ­rencontré Matt, c’était au ­Canadian Music Week, raconte-t-elle. J’avais fait sa première partie. Ça a tout de suite cliqué. Quelque temps plus tard, il m’a demandé de faire cet album avec lui. » Romantique à souhait, celui-ci parle d’amour sur des airs langoureux et jazzés. « On n’a pas voulu réinventer la roue, mais seulement faire du bien aux gens. » La chimie entre les deux amis est palpable et le tout fonctionne très bien, ce qui donne un magnifique album.

Un roman en route…

Si la musique a repris ses droits dans le cœur de Florence, elle doit toutefois céder une place à la nouvelle passion de la jeune femme : l’écriture. Car ce qui aurait pu n’être qu’une exploration passagère s’est vite transformé en un besoin quotidien. À preuve, l’auteure travaille déjà à l’écriture de son deuxième livre. « Un roman avec des personnages, cette fois, mais écrit au je. » Chaque semaine, la jeune femme signe également une chronique dans le blogue de l’animatrice Julie Bélanger. Une façon agréable de combiner son intérêt pour l’écriture et la recherche du bien-être.

Florence nous confie d’ailleurs au passage que sa grand-mère maternelle avait écrit plusieurs nouvelles qui n’ont jamais été publiées. Le frère de sa grand-mère écrivait également très bien, tandis que son père était journaliste à The Gazette. La chanteuse a donc de qui tenir! Et cet héritage-là, elle l’accueille avec bonheur.

Pour toutes les dates de spectacle, visitez le www.florencek.com. Pour lire les chroniques de Florence sur le blogue de Julie Bélanger, rendez-vous dans la section Être bien au www.juliebelanger.com.

unknown

Quiet Nights, de Matt Dusk et Florence K, Productions J

La tournée Buena Vida 

Li5944_C1Final_BuenaV.indd

Cet été, Florence donnera un spectacle le 9 juillet au TNM, dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal. Puis elle entamera sa tournée Buena Vida un peu partout au Québec. Dans un cadre intimiste, installée au piano et accompagnée du guitariste Yves Desrosiers, Florence transposera sur scène l’expérience humaine qu’elle a racontée dans son livre. On y retrouvera dix chansons, composées en duo avec sa complice Gaële Tavernier. « Mais elles ne seront pas toutes tristes, bien au contraire, précise-t-elle. Elles traduiront plutôt de façon imagée des sentiments ou sensations que tout le monde peut ressentir, telles que la solitude. » L’album de cette même tournée sortira à l’automne.

- Diane Stehlé

Photographie: Krissi Campbell

Commentaires

commentaires