Les coups de coeur de… Adib Alkhalidey

29 janvier 2014

Exit le cynisme, bonjour l’amour!

Il est né d’une mère marocaine et d’un père irakien, il est probablement l’humoriste avec la chevelure la plus impressionnante au Québec, mais il est aussi probablement un des plus charmants. Vous ne connaissez pas encore Adib Alkhalidey? Coup d’œil sur ce jeune humoriste prometteur.

Armé de son tout premier one-man show, Je t’aime, dont la mise en scène est assurée par nul autre que Martin Matte, le jeune humoriste n’a pas froid aux yeux. « J’adore prendre des risques, je veux tout faire », explique-t-il, en ajoutant qu’il a reçu plusieurs mises en garde de son entourage avant de lancer son premier spectacle solo, à l’âge de 25 ans. « Mon spectacle est en fait mon pied de nez au cynisme ambiant. Je voulais que ce soit une ouverture à l’amour. Je veux que les gens passent une belle soirée et en ressortent heureux. C’est un peu du donnant donnant. »

Arrivé au Québec à l’âge de huit mois, Adib Alkhalidey parle ouvertement de ses origines. « Même si je suis arrivé en bas âge, je restais un fils d’immigrants. J’ai commencé à me sentir chez moi à l’adolescence. C’est à ce moment que j’ai vraiment su ce que je voulais faire », mentionne celui qui a été nommé Découverte de l’année au dernier Gala Les Olivier. « La dernière fois que je suis allé au Maroc, j’avais 17 ans. Et maintenant, j’attends qu’ils m’invitent pour aller faire un show! »

Tout droit sorti de la cuvée 2010 de l’École nationale de l’humour, Adib Alkhalidey est un amoureux de la ville de Québec. C’est d’ailleurs ici qu’il a choisi de lancer officiellement sa tournée, le 20 novembre 2013 à la salle Albert-Rousseau.

Il est un habitué, mais surtout un amoureux, de la ville de Québec.

- ELISA CLOUTIER

Photographies : Christyna Mérette

 

Adib Alkhalidey sera en supplémentaire à la salle Albert-Rousseau le 21 mai 2014 .

Ses coups de coeur

1. Entre la haute-ville et la basse-ville

« J’avais une copine qui habitait ici avant et on était souvent chez des amis qui habitaient en basse-ville, sur le bord de la falaise qui sépare la haute-ville de la basse-ville, près des escaliers. J’adore ce coin de la ville. Parfois, il y a de longs passages.

J’aime me promener dans ce secteur, j’aime les endroits en hauteur où je peux voir le fleuve ou encore le Château Frontenac. »

2. La Ninkasi du Faubourg

« J’allais vraiment souvent à la Ninkasi sur la rue Saint-Jean. Je ne suis pas un gars de bars, mais j’adore la Ninkasi. En fait, j’y suis allé mille fois et je trouve ça vraiment l’fun! »

 

3. Les plaines d’Abraham

« Je suis vraiment un gars d’extérieur. Je me rappelle avoir passé de super moments sur les plaines. Une fois, à la Saint-Jean-Baptiste, on ne s’est pas couchés! On a vu le lever du soleil et, sincèrement, c’était un des plus beaux levers de soleil que j’ai vus de toute ma vie. »

Commentaires

commentaires