Quand on a besoin d’être compris

13 juin 2013

Il y a des moments, des jours, des semaines ou des mois dans la vie qui semblent ne jamais vouloir finir. Ce sont les jours sombres, les jours de mauvaises nouvelles, de séparations, de départs, de pertes et de peines. Pour aider les hommes à traverser ces périodes difficiles de la vie, il y a Autonhommie, un centre de ressources voué aux hommes où ils peuvent être reçus rapidement.

L’adresse principale du centre est sur la 3e avenue à Québec, mais deux autres points de services, dans Portneuf et Charlevoix, accueillent aussi les hommes vivant des difficultés dans leur vie personnelle ou professionnelle.

Sur les murs de la salle Jacques-Rousseau, nommée en l’honneur d’un bénévole de longue date et destinée aux conférences et aux rencontres de groupe, se trouve une série de reproductions de toiles peintes à l’acryliques dont les modèles sont tous des bénévoles ou des employés du centre. L’artiste a tout simplement donné les originaux à ses sujets. Il doit bien y en avoir une trentaine. Un don exceptionnel, tout à fait à l’image de la générosité et de la présence attentive des hommes qui travaillent à Autonhommie, qu’ils soient bénévoles ou employés permanents et contractuels. Tous partagent la même vocation humanitaire, celle d’aider d’autres hommes à traverser des passages douloureux de leur vie et à se reconstruire après une épreuve extrême.

Offerts par des professionnels masculins, les services d’Autonhommie touchent différents aspects du vécu des hommes. Des rencontres individuelles permettent d’offrir un soutien à court terme, tandis que les rencontres de groupe traitent de thèmes bien précis. Les groupes visent aussi à sortir les hommes de leur isolement et à développer un sentiment d’entraide entre les participants. Des groupes ouverts auxquels les hommes peuvent participer selon leur disponibilité touchent la rupture conjugale et la gestion des situations difficiles. Les groupes dits fermés s’étendent sur plusieurs semaines et accueillent les hommes sous les thématiques de Gestion des émotions, Estime de soi, Père pour toujours, Hommes victimes d’abus sexuel dans l’enfance.


« Lorsque les hommes arrivent chez nous, ils ont besoin d’une aide rapide, précise François-Olivier Bernard, le directeur général. Souvent, ils traversent une crise importante dans leur vie et, au départ, ils ont besoin d’être écoutés. Ici, ils trouvent l’écoute dont ils ont besoin, et même plus. Ils trouvent un milieu où ils se sentent acceptés et compris et où ils peuvent “travailler” sur certains aspects de leur vie. »

Bon an mal an, les intervenants d’Autonhommie rencontrent autour de 500 hommes par année, « mais nous voulons faire plus, précise le directeur et spécialiste en intervention de crise. Nous voudrions rejoindre encore plus d’hommes au moment où ils vivent des périodes difficiles. Nous souhaitons les voir avant que le découragement les gagne. »

À ce titre, François-Olivier Bernard souligne qu’il est de la responsabilité de toute la communauté d’aider ses membres. Voir qu’une personne souffre et lui offrir de l’aide est une chose normale. Il ne faut pas trop attendre avant de réagir. « Si vous connaissez un homme de votre entourage qui change radicalement ses habitudes, il y a peut-être lieu de lui demander comment il va. S’il a l’habitude d’être actif et très sociable et qu’il disparaît subitement de son groupe, il serait bien de s’en inquiéter. Le contraire est aussi vrai. Si un homme a plutôt l’habitude d’avoir une vie rangée et qu’il se met à sortir tous les soirs et à boire plus que son dû, il y a encore là une bonne raison de lui demander sincèrement ‟Comment vas-tu?” et de le diriger vers nous, comme le font plusieurs amis, médecins, employeurs ou organismes. »


Pour mieux se faire connaître, Autonhommie entame justement toute une série d’activités avec le soutien de partenaires généreux comme le 93,3 qui lui a versé tous les profits réalisés lors de l’encan du BBQ FEST 2013.

De nombreux projets sont sur la planche à dessin du jeune directeur général. Le centre accueillera, d’ici l’automne, une équipe multidisciplinaire et offrira une gamme de services encore plus large à ses usagers. Ainsi, des médecins, un kinésiologue, un avocat, un conseiller financier et d’autres ressources communautaires s’y installeront.

- Sandra Gravel

 

Photographies : Michel Roy – Digital Direct

 

 

 

 

418 648-6840      www.autonhommie.org

 

 

Commentaires

commentaires