Un danseur exceptionnel et sans limites!

22 avril 2015

A-344

Souffrant d’arthrogrypose depuis la naissance, une maladie musculaire rare qui limite le mouvement des articulations, Luca Patuelli a toutefois choisi de devenir danseur professionnel. Ce « b-boy », comme on nomme les héritiers du breakdance, a même choisi de faire de son handicap une force. Aujourd’hui, avec la création de son projet R.A.D. (Réservé aux danseurs), il partage sa passion avec de nombreux jeunes au profil particulier.

Débordant d’enthousiasme et de joie de vivre, Luca Patuelli séduit d’emblée tous ceux qui le rencontrent. Atteint d’une maladie rare, le jeune homme aurait pourtant pu baisser les bras maintes fois dans sa vie. Aujourd’hui, il s’est non seulement imposé dans le milieu de la danse comme une figure incontournable, mais il a réussi à encourager nombre de personnes handicapées à ne pas voir leur infirmité comme une entrave. « Tout le monde peut danser », aime-t-il répéter. Malgré ses jambes quasiment inertes, Luca s’est forgé un style unique, tournant sur lui-même, dansant en utilisant ses béquilles comme d’autres se servent de leur partenaire.

Si Luca a évolué longtemps dans l’univers exigeant des compétitions de breakdance, se mesurant souvent à des danseurs non handicapés (en 2010, il se rend même à la dernière étape de la compétition So You Think You Can Dance Canada), il a aujourd’hui en tête un objectif plus important : étendre son projet R.A.D. partout au Québec, et même à l’international. Créé en 2011 avec sa femme, Mélissa Emblin, et Marie-Élaine Patenaude, ce programme a pour objectif de permettre à des personnes souffrant de handicaps physiques ou mentaux de suivre des cours de danse urbaine, accompagnées par un professeur certifié.

« Les cours se donnent dans des studios de danse standards et ne s’inscrivent pas dans le cadre d’une thérapie. C’est ce qui les rend uniques au monde. Nous voulons que les jeunes aient du plaisir avant tout. » À ce jour, l’organisation a agréé cinq studios dans la région de Montréal, et un autre devrait s’ajouter bientôt dans la ville de Québec.

11041948_940762322624294_4159861037723935750_o

Le parcours d’un résilient

Quand Luca pense au chemin qu’il a parcouru, il n’en revient pas lui-même. Le jeune homme a en effet dû traverser de nombreuses épreuves. Il a subi plus de quinze opérations depuis sa naissance, dont une au genou qui, à quinze ans, l’a obligé à mettre fin à sa première passion, la planche à roulettes. Mais très vite, la petite flamme que Luca porte en lui a repris de la force et le breakdance a remplacé la planche.

Enchaînant les pratiques, il s’est rapidement fait une place dans le milieu. Puis, à nouveau, à dix-sept ans, un grave accident est venu mettre un terme à son rêve. Luca a été plâtré des pieds à la tête. « Ça a été une période très difficile pour moi. Je n’avais pas de vie sociale et je ne pouvais rien faire. J’ai alors réalisé que je voulais vivre de la danse, qu’il fallait que je continue », se souvient Luca. En 2002, Luca a repris la danse, plus motivé que jamais. Mû par sa passion et sa volonté, il est devenu danseur professionnel et a créé avec quatre autres danseurs, en 2007, l’association ILL-Abilities, dont la devise est : « Pas d’excuses, pas de limites. » La suite, on la connaît.

S’accepter comme on est

Pour Luca, son handicap n’en est pas un. Il en est même fier. « Mes béquilles font partie de moi et je peux faire des mouvements que d’autres danseurs ne pourront jamais faire. » Un message qu’il tente de transmettre à tous les jeunes qu’il rencontre. Et ça marche. « Nous avons eu dans nos cours une jeune femme qui était danseuse et qui avait renoncé à son métier à cause de la sclérose en plaques. Aujourd’hui, elle est remontée sur scène et nous l’avons même engagée comme professeur. Et elle a tatoué sur son bras le logo de R.A.D.! », relate Luca.

Il y a quelques jours, Luca a appris qu’il représenterait le Canada lors de la Journée internationale de la danse qui aura lieu le 29 avril. Une belle consécration pour le jeune homme. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Luca sera papa au mois d’août!

Pour en savoir plus, http://www.projetrad.com

1278053_10153200720580261_384578918_o

Quelques dates clés dans la vie de Luca

  • 2006 : participation au Today Show sur NBC
  • 2007 : création de l’association ILL-Abilities
  • 2010 : participation à l’émission So You Think You Can Dance Canada et à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Vancouver (« Mon plus beau souvenir! J’étais sur un petit nuage! »)
  • 2011 : fondation du Projet R.A.D. et mise en place d’un spectacle en nomination en 2013 au Gala Les Oliviers
  • 2012 : intervenant auprès des candidats de Star Académie 
  • 2013 : remise d’un chèque de 10 000 $ par Ellen DeGeneres au Ellen DeGeneres Show
  • 2015 : représentant du Canada lors de la Journée internationale de la danse

- Diane Stehlé

Commentaires

commentaires